Scènes de riziculture au Cambodge

Contexte de description
Les représentations artistiques de scènes de riziculture, sous la forme notamment d'une imagerie populaire, sont assez courantes en Asie. Dans les sociétés rizicoles (Chine, Inde, Viêt-Nam, …), cette imagerie a permis, à l'instar de nos almanachs agricoles, de diffuser au cours de l'histoire, un savoir auprès d'une population majoritairement d'origine rurale et illettrée. La riziculture a pu ainsi constituer un répertoire privilégié d'une tradition picturale officielle attestée dans certains régimes politiques centralisés, comme la Chine des Qing (1644-1911). Le répertoire rizicole symbolise dans ce cas la proximité dont veut témoigner le souverain à l'égard de ses paysans. Qu'elle soit populaire ou savante, l'imagerie rizicole met en exergue la vie rurale et les valeurs qui lui sont associées (harmonie avec les cycles de la nature, solidarité villageoise …).

En savoir plus...


Interprétation du document
L'iconographie de ce type de document peut constituer, pour les chercheurs qui étudient les écosystèmes et les techniques rizicoles, une source d'informations complémentaires des sources auxquelles ils se réfèrent habituellement (enquêtes de terrain, témoignages, etc. ). Ce document est d'autant plus précieux que son répertoire semble moins répandu (ou connu) au Cambodge que dans d'autres pays asiatiques. Cette rare représentation offre ainsi un témoignage intéressant de certaines techniques rizicoles cambodgiennes " traditionnelles ", dépourvues ici de mécanisation, depuis le repiquage des plants jusqu'aux opérations qui précèdent le mondage du riz.

En savoir plus...


Ressources documentaires | Contributeurs

Accueil | Agropolis-Museum