Mârî Girgis
village de Haute-Égypte

 

Mârî girgis, un village de Haute-Egypte
Nessim Henry HENEIN
Mârî Girgis, village de Haute-Égypte
2e éd., Le Caire, IFAO, 2001, XI-457 p.
Publication de l'Institut Français d'Archéologie Orientale


La préparation du pain dans le village de Mârî Girgis (Haute Égypte) a fait l'objet d'une excellente description par Nessim Henry Henein. Nous en avons reproduit ici l'essentiel, grâce à l'obligeance de l'IFAO.

Quand l'auteur a séjourné à Mârî Girgis, entre 1971 et 1973, le village était isolé par un canal, et sans route pour le relier aux autres villages. "Ce fut pour moi la révélation d'un monde inconnu : un village aux maisons de terre battue, où tout semblait manquer : eau potable, école, dispensaire et jusqu'à la plus petite boutique."

L'ouvrage est une impressionnante monographie de la vie matérielle du village, qui se situe dans la droite ligne de la Description de l'Égypte. Comme le dit Jean Vercoutter dans sa préface, ces coutumes "font vivre le village sous nos yeux, un village somme toute assez peu différent de ce qu'il eût été sous Téti Ier ou lorsque vivaient Eulogius et Arsénius, les saints patrons de Dêr el-Hadîd dont les hauts murs protègent encore le village."

Témoignage précieux d'un passé révolu, l'ouvrage constitue aussi une base de travail indispensable pour observer les profondes mutations de l'époque moderne. "À une époque où l'Égypte se transforme à un rythme sans cesse plus rapide, ce tableau de la vie et des techniques villageoises sera bien accueilli ; il témoigne d'une forme des rapports entre l'homme et la terre qui subira sans doute, dans les décennies prochaines, de profondes modifications." Pour donner suite à cette opinion de Serge Sauneron, il serait du plus haut intérêt de savoir ce qui a changé à Mârî Girgis trente ans après. Les anthropologues ont encore du pain sur la planche...

Page précédente | Les pains traditionnels | Accueil | Agropolis-Museum