La préparation du pain
dans un village du delta égyptien

(Kafr el-Deir, Province de Charqia)

  
Préparation du pain dans un village du delta Égyptien
Fawzeya et Kamel RIZQALLAH
La préparation du pain dans un village du delta Égyptien
Le Caire, IFAO, 1978, X-52 p.

Publication de l'Institut Français d'Archéologie Orientale

La préparation du pain dans le Delta égyptien a fait l'objet d'une excellente description par Fawzeya et Kamel Rizqallah. Nous en avons reproduit ici l'essentiel, grâce à l'obligeance de l'IFAO.

Les auteurs ont mené leur enquête en 1975 dans le village de Kafr el-Deir (district de Minia el-Qamh, province de Charqia), à environ 66 km au nord-est du Caire.

Le pain y est l'aliment essentiel des familles paysannes pauvres, qui l'accompagnent d'un morceau de fromage ou d'un gros oignon. Suivant les saisons et le prix des céréales, ce pain est fabriqué avec du blé seul, ou bien avec du maïs, ou un mélange de blé et de maïs, ou plus rarement de blé et d'orge. Pour donner de la consistance aux pains faits avec du maïs et éviter qu'ils se brisent, on ajoute du fenugrec à la pâte.

La préparation du pain est longue et laborieuse. Elle commence avec la fabrication de la farine à partir des grains entiers, la préparation du levain, la préparation de la pâte, suivie de la cuisson, et finalement d'un séchage ou d'un grillage. Cette opération se fait trois fois par mois, et implique la collaboration de deux femmes.

Le four à pain se trouve dans une grande pièce de la maison. Cette pièce joue un rôle essentiel dans la vie des paysans pauvres ; pendant l'hiver, la famille dort sur le four à pain. Il est conçu aussi pour cet usage. Les jours où la paysanne ne fait pas le pain de la famille, elle chauffe le four avec une brassée de tiges de maïs, une demi-heure avant le coucher.


Page précédente | Les pains traditionnels | Accueil | Agropolis-Museum