Peinture rupestre : scène de chasse à l'arc
Chasse à l'arc
© J. L. Le Quellec

Peinture rupestre : élevage de bovins
Élevage de bovins
© J. L. Le Quellec

 


 

L'Homme fut d'abord cueilleur et chasseur. Il domestiqua les animaux et les plantes au Néolithique et fonda alors l'élevage et l'agriculture.

L'élevage fut longtemps de nature pastorale donc indépendant de l'agriculture : l'animal cueille lui-même sa nourriture. Au XIXe siècle se développe le système associant agriculture et élevage. Au XXe siècle, l'élevage industriel, fondé sur la production d'aliments commerciaux destinés au bétail, prend de l'importance.

Hachoir à viande
Hachoir
Coll. Agropolis-Museum

La production de viande est l'un des objectifs de l'élevage. Viandes de porc, de bœuf, de volaille, d'ovin, sont les plus importantes dans le monde.

En Europe, l'animal était généralement abattu et préparé par le boucher. L'urbanisation a entraîné la création de grands abattoirs et la distribution croissante de la viande par les grandes surfaces.

La fonction nutritionnelle des viandes est fondamentalement d'apporter des protides et des lipides.

Nutritionnellement, les protéines animales sont en général supérieures aux protéines végétales.

La consommation de viande est liée aux croyances, aux modes de vie, mais surtout aux revenus : lorsque ceux-ci croissent, la consommation de viande augmente.

L'Homme est omnivore; pour beaucoup, manger de la viande est un plaisir, mais certains la refusent.

L'œuf a les propriétés nutritionnelles de la viande. Il est toutefois plus pauvre en protéines et surtout en lipides.


 

Retour Aliments du monde | Retour Agropolis-Museum