LA CARPE, LE HARENG ET LA MORUE ,
TROIS ESPÈCES IMPORTANTES DANS L'HISTOIRE DE L'ALIMENTATION EN EUROPE


Le marché aux poissons
© Giraudon

Salage de la morue
Salage de la morue
© Barbaroux/IFREMER

La carpe et l'anguille étaient les poissons frais que l'on pouvait trouver sur les marchés au Moyen Age. L'obligation imposée par l'Eglise, de ne pas manger de viande pendant près de 150 jours par an, a fortement contribué à développer la pisciculture et l'empoissonnement des étangs et des "retenues d'eau".

L'utilisation des méthodes de conservation, telles que fumage, salage et séchage, ont permis au XIe et XIIe siècles l'approvisionnement des grandes villes européennes en poisson. Son commerce florissant assura la prospérité des villes hanséatiques d'Allemagne comme Hambourg.

Le commerce de la morue s'est développé plus tard, au XVeme siècle, car les principales régions de pêche en Atlantique nécessitaient des périples de plusieurs mois. La consommation de morue est restée importante surtout dans certains pays comme le Portugal.